Espace
vidéos

Les différentes approches thérapeutiques non médicamenteuses

Dans le souci d'améliorer les conditions de vie des malades d'Alzheimer et de rendre leur prise en charge plus facile pour les aidants, il existe plusieurs approches non médicamenteuses.
Il s'agit d'approches visant à la rééducation du patient ainsi qu'à ce qu'on appelle la réhabilitation cognitive. Néanmoins, chaque approche dépendra des besoins de chacun des patients.

 

Le soutien psychologique des proches

 

Loin d'être une entité négligeable, le soutien apporté par ses proches, au malade d'Alzheimer, est un élément capital dans le traitement de cette maladie. Il est même souvent crucial.
En effet, toute l'aide que les proches pourront apporter au patient, contribuera à l'amélioration de ses conditions de vie.
Vous pouvez :
- lui rendre de fréquentes visites s'il ne vit pas avec vous
- lui créer un environnement de vie stable à domicile
- sécuriser son lieu de vie
- le munir d'un bracelet ou d'une carte où seront inscrits son nom et le numéro de téléphone à composer en cas d'urgence
- lui confectionner des aide-mémoires
- lui organiser des habitudes de vie par exemple au moment du coucher ou de la toilette du matin

 

L'exercice physique


Il est très important pour les personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer, de pratiquer des activités à caractère physique. En effet, le fait de faire de l'exercice permet d'améliorer l'état de santé de ces malades. En bref :

         - Cela augmente leur force physique

         - Cela améliore leur endurance

         - Cela contribue à maintenir la santé du système cardiovasculaire

         - Cela leur donne de l'énergie

         - Cela joue sur leur humeur

         - Cela leur permet de conserver plus longtemps leurs capacités motrices

         - Cela améliore la souplesse de leurs mouvements et leur équilibre

Cela permet de réduire le danger de blessures graves en cas de chute accidentelle.